CONDITONS DE VENTES ET DU VENDEUR

Généralités

On s'efforce a ARTES JAPONICA de satisfaire tous les clients qui passent par nous. Sans exception. Cela fait deja un certain nombres d'années que l'on vend divers objets anciens japonais sur eBay, ce qui a était et continue d'être un bon moyen de se faire connaître. Le nombre d'évaluations positives attestent d'elles-mêmes de cela. Nous arrive-t-il d'avoir des difficultés? Certes, et pour cela qu'il nous est difficile de vendre certains genres d'objets sur eBay, notamment aux Etats Unis et en France (vente d'armes blanches, de netsuke, souvent en ivoire, de shunga, entre autres). Quand à certains netsuke, sauf si on est vraiment expert il est difficile de reconnaître un vrai d'un faux car car nos voisins chinois sont des as quand il s'agit de faire des copies. Par ailleurs on a aussi cessé de vendre des objets fragiles et cassables, tel que des bols de ceremonie de thé. Un bol ou une assiette qui vaut 500 euros, n'en vaut plus que 10 si il y a une ébréchure ou une fissure.

Cela dit, nous nous efforçons d'envoyer tous nos objets soigneusement et presque toujours par EMS (Express Mail Service) qui est plus efficace que la poste normale, rapide et comporte un numéro de suivi. Il nous arrive aussi, a la requête du client de faire des envois en utilisant des sociétés tel que UPS ou FedEx surtout si il s'agit de pays peu sûr comme la Roumanie, par exemple. En principe, tout ce qui part par EMS ou colis recommandé est assuré pour la valeur d'achat (sauf exceptions; voir ci-dessous).

Paiements

- On préfère dans la mesure du possible etre payé par transfert bancaire, soit sur notre compte ici au Japon (Sumitomo-Mitsui banking Corp.), ou à notre compte en France (HSBC). Les francais peuvent également nous envoyer un cheque bancaire, qu'on envera à la banque de notre coté. On n'accepte pas de cheques américain.

- Autre option: les mandats internationaux postaux. Certaines personnes n'ont pas a disposition de compte en banque ou bien se trouve dans des pays dont les transferts bancaires sont difficiles. Prière d'indiquer le montant à payer en yen japonais plutot qu'en euros. Les dollars sont acceptables. On préfère aussi que le client n'envoie pas d'argent en liquide de l'étranger; trop de risques et le vendeur ne sera pas responsable en cas de perte.

- Les achats qui se feront sur eBay pourront être réglés par Paypal. Un achat par Paypal pour un objet dans notre boutique en ligne sera majoré de 4% car si c'est bien pratique pour l'acheteur, il est bon de savoir que Paypal ne fait pas de cadeaux au vendeur qui doit payer 7% a Paypal pour les services rendu.

Guarantie d'authenticite

On est tout a fait conscient qu'à la base de tout ce qui touche à la vente et l'achat d'objets sur Internet, est la confiance. Notre devise Meum dictum pactum est resume en peu de mots qui nous sommes. Cela concerne non seulement l'achat même, mais aussi avoir confiance en la description de l'objet. C'est un avantage que nous sommes deux non seulement pour pouvoir avoir deux opinions, mais aussi pour nous renseigner chez certains collegues ici a Chiba, a Tokyo et aussi en France quand a l'origine et l'epoque de tel ou tel objet.
  L'acheteur averti sera sûrement au courrant que même des salles de vente célèbres tel que Sothebies ou Christies se sont trompées (voir tsuba ou netsuke).

Si tel situation se produit lors d'un achat chez nous, on cherchera une solution a l'amiable pour régler cela. Soit par un remboursement intégral, soit par autre moyen (remboursement partiel, réduction de prix sur un autre objet, etc.). L'important est qu'en fin de compte le client soit satisfait avec son achat. A noter cependant que tout sabre ou autre arme blanches tel que les tanto, les yari, etc. ne peuvent être renvoyés au Japon car il n'y a plus de permit (torokushô) et que par consequent il sera fortement conseillé de poser beaucoup de questions ou de faire des demandes de photos supplémentaires avant l'achat.

En ce qui concerne l'âge des objets.

On préfère utiliser le système japonais qui est celui de placer l'âge d'un objet dans une des erres du calendrier japonais, ce qui est plus logique et intelligent. Quand un vendeur francais indique simplement 19e siecle, ou 2eme du 19e siecle, cela est très flou car il y a eu beaucoup de changements en cette periode. Pour un casque ou un meuble (tansu) de savoir qu'il a été fait a la fin de l'époque Edo plutot que vers la moitié de l'ere Meiji change tout. Celui qui connait un peu l'histoire du Japon realisera que 1867, qui est la fin de l'ere Edo et de l'epoque des samurai, changera tout. Sur un meuble Meiji (1868-1912) on ne trouvera plus de clous forgés à la main, de charnières en fer épaisses comme avant et les casques et armures sont plutôt décoratifs qu'autre chose.
 Cela dit, on indiquera toujours l'âge approximatif d'un objet en utilisant aussi le calendrier occidentale (ex. estampe ukiyoe, debut Meiji, environ 1870-1890). Et comme on l'a deja indiqué, on fera toujours notre possible d'être aussi précis que possible.

Assurance

Tout objet envoyé par EMS sera assuré pour sa valeur d'achat complète. Ce que l'on ne fera pas, c'est indiquer une valeur supérieur à celle de l'achat sauf dans des cas où l'objet a été acheté à un "prix marchand" qui ne représente pas sa valeur de marché.

 

 Cela dit, on est tout a fait au courrant que la douane de certains pays (Suisse, Allemagne, France, Grande Belgique, etc.) appliquent des frais de douanes a faire palir le plus aisé des acheteurs. Cependant si on indique une valeur risible cela sera au risque du client, et bien entendu, il nous sera impossible de déclarer une valeur supérieure pour l'assurance.  Il arrive parfois que la douane a Roissy appelle un expert pour vérifier la valeur d'un objet qui leur semble louche. Il serait ridicule de declarer 100 euros pour un sabre en parfait état d'époque Muromachi.

Dans l'éventuel situation ou il y a dégâts ou casse, on demande à l'acheteur de prendre des photos dés que possible, préférablement dans l'emballage d'origine (pour montrer que la casse s'est faite lors du transport. Si la situation le permet (cela depends des postes et des régions), demandez à votre facteur ou poste de vous faire une déclaration comme quoi l'objet est arrivé avec dégâts. Ces documents et les photos devront nous être renvoyées pour qu'on puisse faire une déclaration de notre coté et entamer la procédure de remboursement. Cela peut prendre jusqu'a six (6) mois. Le vendeur ne sera pas tenu comme responsable pour les delais administratifs.

- Tout objet de valeur inférieur a 180 euros ne pourra être assuré.

Condition du vendeur

- Pour plusieurs raisons, on se réserve le droit de ne pas vendre à certains clients, et /ou autres personnes qui sont dans le même métier. On a connaissance de plusieurs personnes qui travaillent au noir, sont non-declarées et sont des gens sans honneur.

- L'utilisation de nos photos ou texte pour tout usages est strictement interdite sans permission de notre part.

- Pour tout achat de sabre, d'armes a feu (arquebuse ancienne), le client sera entièrement responsable pour ce qui concerne les lois du pays, de la region ou de la commune. Cela est vrai aussi pour tout ce qui concerne les frais de douane ou toute autre taxe(s) si tel est le cas.

- L'acheteur sera entièrement responsable pour monter, ou démonter, une armure, un sabre ou une arquebuse ancienne. Il arrive, surtout pour les armures, que les laçages soit fragiles car anciens, ainsi que les attaches et que de trop forcer pourrait provoquer des dégâts difficilement réparables, voir même irréparable. Cela concerne aussi le démontage et nettoyage d'un sabre. Si l'acheteur ne sait pas comment faire, on connaît des experts en France qui feront le déplacement pour aider et conseiller le client. Le nettoyage mal fait d'un sabre ou de la laque peut reduire la valeur de l'objet à presque rien. Le vendeur ne sera en aucun responsable si tel incident se produit.

- Les armures et les sabres ne sont pas des jouets et dans le cas des armures il est vivement conseillé de ne pas essayer de de les porter. Ce ne sont pas des costumes de théâtre et les pièces sont facilement cassables. Quand aux sabres, on sait d'experience que nombre de clients sont tentés de tester le tranchant de ces armes célèbres. Si vous pratiquez l'iaidô dans un cadre surveillé, la situation est différente, mais d'essayer de voir si d'un seul coup vous pouvez couper en deux le gigot du dimanche serait néfaste pour le sabre (tel incident s'est deja produit, et c'est pour cela qu'on en parle).